La diversité des paysages : le reflet des transformations

Au vu de l’activité souterraine importante, il est normal de trouver autant de magma sur de vastes étendues du territoire islandais. Examinons désormais les transformations de ce mag

L’intérieur des chambres magmatiques

A l’intérieure des chambres magmatiques se produisent plusieurs phénomènes dont certains sont dépendants du temps, nous retiendrons deux faits d’ordre physique :

La différenciation par gravité : ce type de différenciation permet d’expliquer la présence de coulée rhyolitiques acides, caractéristiques des dorsales. Pour que cette différenciation se fasse, il faut du temps mais aussi une quantité importante de magma. La conjonction d’un volcanisme de point chaud et de dorsale permet de fournir ce magma dans les bonnes proportions.

Lorsque le magma remonte à la surface, il se refroidit. Ce refroidissement, s’il est assez lent, permet aux atomes de s’organiser en cristaux. Au contraire, un refroidissement rapide conduira à la vitrification du magma : le verre, une structure désordonnée.

Ainsi certains cristaux de forment avant d’autres et certains sont plus denses que d’autres.

Prenons le cas de l’olivine. Il s’agit d’un des premiers cristaux à se former dans la chambre magmatique. L’olivine est dense et basique : elle aura tendance à se déposer au fond de la chambre et de rendre par conséquent le haut de la chambre plus acide. C’est ainsi que se produit cette différenciation par gravité, le magma se trouve réparti par étages correspondant à différentes cristallisations. Lors des éruptions, le chimisme des laves émises dépendra des étages d’où provient le magma.

Le temps est ici un facteur clé car la décantation des cristaux est très lente.