Le trajet détaillé

Plusieurs itinéraires ont été envisagés, tous partant de Varmahlid et arrivant à Keflavik, un long de environ 600-700 km, et un plus court de 450 km. C’est au final celui de 450km que nous avons choisi, tout en n’hésitant pas de temps à autres à s’éloigner de la route prévue pour visiter les curiosités alentours. Au final, c’est ainsi 650km qui ont été parcourus, sans se perdre pourtant. La différence s’explique par quelques boucles et détours dans les villes du sud-ouest ainsi qu’après Geysir en cherchant trois petites chutes que même les habitants à proximité ne connaissaient pas…

Le premier trajet passe par de petites pistes, entretenues ou non par les pouvoirs publics, entre les deux grands glaciers Est Hofsjökull et Vatnajökull; il est plus long, plus fatiguant, et ne laisse guère le temps de s’arrêter pour découvrir toutes les merveilles que nous dépasserons, d’autant plus que nous ne partons que deux semaines. Oui! C’est court, pour cette fois…

Le second trajet emprunte des pistes plutôt plus entretenues entre le Langjökull et le Hofsjökull, est à priori plus roulant, et nous permet lui d’aller voir à droite à gauche ce qui pourra nous intéresser pour notre étude… des moraines glacières et leur flore, aux coulées de lave peuplées de mousses, qu’il nous faudra identifier et caractériser pour certaines.

On a donc opté pour le trajet 2! Au lieu d’une seule balade à VTT sur pistes, où seul compte le coup de pédale et où sont mis en veille les neurones, nous nous pencherons sur les petits détails de la vie que nous croiserons, pour observer en particulier la dégradation de biodiversité observée au fur et à mesure que nous nous enfoncerons dans les Hauts Plateaux du centre de l’île, caractérisée par un étagement particulier de la végétation (voir la partie étude).

Etapes
Route empruntée
Commentaires
Kilomètrage
de l’étape
total
Varmahlid **DEPART**
  • 752
  • 752
Village se résumant à une station service et un hôtel
  • 9
  • 1
10
Nautabu
  • 751
1
11
Hviteyrar
  • F 756
37
48
Reftjarnir
  • F 756
9
57
Pristikla
  • 35
40
97
Bikupsafang
  • 35
6
103
Hveravellir
  • 35
Présence de sources d’eau chaude.
78
181
Sanda – Carrefour 35/F35/F335
  • F335
Rivière à passer à gué.
14
195
Brehkna – lac Hagavatn
  • F335
Moraines au niveau du glacier Langjökull
14
209
Sanda – Carrefour 35/F35/F335
  • 35
S’y trouve un centre ornithologique.
12
221
Gullfoss
  • 35
Gigantesque cascade à  deux niveaux. L’une des plus belles du monde.
10
231
Geysir
  • 35
Deux geysers dont l’un, le Strokkur, jaillit à une hauteur de 20 mètres toutes les 5 minutes.
5
236
Muli
  • 37
9
245
Esfstidalur
  • 37 (très court)
  • autres pistes sur la droite AR
  • 37

3 chutes :
Bruarfoss
Midfoss

Hlauptungufoss

  • 1
  • 7
  • 14
267
Laugardalur – Laugarvatn
  • 37
Station d’eau chaude propice à la baignade.
12
279
Svinavatn
  • 35
16
295
Alftavatn
  • 35
  • 1
Présence d’un lac.
  • 9
  • 2
306
Selfoss
  • 1
Gros marché rural. Plus grosse laiterie du pays.
12
318
Hveragerdi
  • 1
Nombreuses émanations de vapeurs et dépôts de soufre
46
364
Reykjavik
  • 41
Capitale de l’Islande.
15
379
As (Sud/ouest Reykjavik)
  • 428
11
390
Vatnsskard
  • 428
21
401
Carrefour 427/428
  • 427
  • 437 (court)
  • 12
  • 3
416
Grindavik
  • 425
Village de pêche pittoresque, paraît-il agréable.
27
443
Hafnir
  • 44
Egalement très pittoresque.
9
452
Keflavikur
  • 46
7
459
Keflavik
* * A R R I V E E * *
Soit 40km/jour.

+ 200 km encore… en tournant quelques ronds…

40km/jour… c’est peu? … Oui, quand c’est sur de la route goudronnée bitumée roulante comme un autoroute. Sur une piste, de graviers ou de terre, avec 20kg de bagage sur le porte-BAGAGE, 40km/jour, Non ce n’est pas « peu » ! Et à cela, il faut rajouter les rafales de vent (pourquoi, lorsqu’on est à vélo, a-t-on toujours l’impression d’avancer face au vent…?)

Légende:

229 km
Route goudronnée
63 km
Route revêtue de graviers
170 km
Route de terre entretenue par les pouvoirs publics
7 km
Autre route de terre, piste