Le volcanisme responsable de crises majeures

C’est un volume de 340 km3 de lave qui ont été déversées par les 200 volcans islandais durant les 15 000 dernières années. Ce volume recouvrirait Paris sur 3 km d’épaisseur. A ceci s’ajoute 50 km3 de cendres.

La plupart des éruptions sont modérées, courtes et causent peu de dégâts à l’instar de l’éruption du mont Hekla en janvier 1991.

Certaines sont plus spectaculaires. En 1963 une éruption fit surgir l’île Surtsey au large des îles Vestmann. Cette île formée était originellement d’une superficie de 2,8 km² et n’en fait plus que 2 km² aujourd’hui à cause de l’érosion.

Mais la catastrophe la plus importante des temps modernes se produisit le 8 juin 1783. Le Laki entra en éruption et, pendant 50 jours, déversa 12 km² de matière en fusion et engendra des coulées de 50 km de long. Dix milles personnes périrent. Les gaz émis ont empoisonné le bétail et les récoltes, empêchèrent les pêcheurs de prendre la mer provoquant une famine.

Le volcan sous glaciaire Katla reprit du service en 1952, les coulées de boue emportère.