Pas de panique ! Etre avertis des conditions climatiques

L’Islande se situe exactement sur le rift médio-atlantique, à l’endroit où l’Amérique du Nord et le Groenland se séparent de l’Europe. C’est une terre reculée, perdue à la limite du cercle polaire.

Cette localisation géographique confère à ce petit pays de nombreuses curiosités naturelles: une intense activité géologique, se dévoilant occasionnellement par des séismes et des éruptions volcaniques, créa au fil des siècles une mosaïque de paysages grandioses, les orgues basaltiques, les champs de laves d’Eldraun, en passant par les incontournables geysers de Geysir et la célèbre cascade de Gulfoss. Sans oublier de gigantesques glaciers (le Vatnajökull notamment)…v

L’intérieur des terres est très sauvage : peu de personnes y vivent, les « villes » se concentrant sur les côtes. Le climat y est également rude, ce qui réduit considérablement la biodiversité : les espèces végétales sont rabougries, les animaux peu nombreux.

Cependant, les autochtones, paraît-il, contrastent avec l’apparence désolée de l’Islande : on dit des Islandais qu’ils sont chaleureux, ouverts…

Attention, nous n’avons pas choisi de voyager en Islande pour nous couper du monde pendant 15 jours, nous ne sommes pas des sauvages non plus!v

Notre passion pour le VTT aurait pu nous conduire n’importe où, notamment dans des contrées plus agréable, mais ces terres à la beauté parfaite et ces déserts frissonnants mais captivants ont eu raison de nos hésitations. Et au final, le choix de cette destination nous est apparu comme… naturel.