« Pas de ronds, pas de virée »

Il est évident que le financement du voyage passe par une ponction non négligeable de son compte en banque perso.
Selon la thématique de la promenade, un financement peut être obtenu. Selon les modalités d’obtention, il s’agit d’un:

  • mécénat (don financier ou matériel sans contrepartie aucune).
  • sponsor ou d’un
  • partenariat (l’institution ou l’entreprise soutient l’association, cette dernière s’engageant à renvoyer l’ascenseur), ou d’un patronage (soutien moral –chez Cyclomonde on peut se passer du patronage pour le garder le moral-).

Un certain nombre de contacts ont été établis avec des entreprises privées et des institutions pratiquant le sponsoring et/ou le partenariat.

Les institutions

Ce voyage ne concernant que des étudiants, le service culturel de notre fac a été sollicité. Toutes les facultés françaises disposent de fonds spécifiques pour les initiatives étudiantes qui sortent de l’ordinaire (bloquer une fac sort de l’ordinaire mais n’allez pas croire qu’ils vous donneront de l’argent pour cela). A l’Université Pierre et Marie Curie, il s’agit du Fond de Solidarité et de Développement des Initiatives Etudiantes, ou plus simplement du F.S.D.I.E, à prononcer « êêêfessedit ». Bien sûr, pas la peine d’aller déranger leurs secrétaires pour se faire sponsoriser ses vacances aux frais du contribuables, il faut que la fac en tire un bénéfice: un travail scientifique en rapport avec la balade peut (et doit) être monté pour prétendre à une aide; en retour, ce travail doit être présenté. Notre « étude » scientifique est en relation avec notre cursus scolaire et la spécificité de l’Islande, et si ça vous intéresse, alors rendez-vous ici.

Toujours dans le public, les aides des CROUS et CNOUS ont été sollicitées, celles de la Direction Départementale de la Jeunesse et des Sports également.

Les entreprises

Un dossier de partenariat peut être préparé et transmis aux personnes chargées des relations clients ou des services publicité, lesquels sont compétents pour le sponsoring ou le partenariat.

Les bourses

Il suffit de jeter un œil dans la catégorie dédiée du site du Routard pour constater que de nombreuses bourses existent, mais aussi que nombre d’entre elles sont accordées pour des voyages à caractère humanitaire. Il sera bien entendu plus facile d’obtenir ce type de bourses en voyageant dans certains pays plutôt que d’autres – l’Islande montrant par exemple un des plus hauts PIB/habitant au monde ainsi qu’un coup de la vie très élevé, autant oublier tout de suite ce type de financement.

Si 15 jours avant le départ aucun contrat n’est signé, il n’y aura pas de panique chez Cyclomonde, parce que tout est prévu :

  • Les adhérents participant au voyage seront priés de contacter leurs banquiers respectifs afin de les informer qu’ils seront à découvert pendant 6 mois et que ce n’est pas la peine de harceler les gens au téléphone tous les trois jours pour le leur rappeler !
  • Un job de nuit sera indispensable au moins pour payer les agios.
  • Une grande soirée de soutien sera organisée
  • Une souscription sera lancée chez nos parents & amis
  • Tout ce qui pourra limiter les dégâts sera bon à faire (McDo compris).