Qu’est-ce qu’une plante de montagne ?

De nombreuses espèces végétales adaptées à différents habitats vivent dans les régions montagneuses d’Europe. Alors que beaucoup d’espèces de plaine s’élèvent souvent au-dessus de 1000 mètres (étage montagnard), rares sont les plantes typiquement montagnardes présentes au-dessous de 1500 mètres, au moins en Europe continentale. En revanche, dans l’extrême nord de la dition et les îles britanniques, on rencontre des espèces montagnardes à des altitudes très inférieures. Les causes de cette anomalie ne sont pas entièrement connues, mail il est probable qu’un ensemble de facteurs (climat, exposition, sol, conséquence des dernières glaciations) soit à l’origine de ces enclaves de végétation montagnarde. Par exemple, la Gentiane Printanière (Gentiana Verna.) se rencontre au niveau de la mer sur les calcaires du Burren de l’ouest de l’Irlande, mais uniquement à l’étage alpin dans les montagnes d’Europe continentale.

Les différents étages de végétation que l’on rencontre normalement sur la plupart des montagnes sont représentés sur le schéma indiqué dans le paragraphe 2.1. D’une façon générale, plus on va vers le Nord, plus l’altitude de ces étages diminue. De ce fait, au nord de son aire, on a des chances de retrouver une espèce donnée à des altitudes plus basses que dans le sud. Ainsi les Linaigrettes, que l’on retrouve dans les Alpes habituellement à environ 1300 mètres, se rencontrent en Islande couramment à 200 mètres.