Envie de grimper dans la montagne en toute sécurité ? C’est une expérience que vous ne serez pas prêt d’oublier. En effet, cette aventure vous permettra d’apprécier la beauté de la nature et de contempler le beau paysage en hauteur. Mais pour améliorer la réactivité, la vitesse et le freinage de votre bicyclette, il est essentiel de s’équiper de roues adaptées.

Quel type de pneu choisir ?

On peut distinguer 3 types de pneus pour vélo, à savoir :

  • Les boyaux : ce sont les modèles les plus légers, dotés de bonnes accroches. Ils sont polyvalents et conviennent parfaitement aux descentes difficiles. Toutefois, ils ne sont pas adaptés aux montées et en cas de crevaison, le démontage peut être fastidieux !!!
  • Les pneus : il y en a pour tous les besoins avec un budget plutôt abordable. De plus, le montage et l’entretien sont faciles. L’inconvénient ? Ils peuvent se trouer facilement !
  • Et le tubeless : il est plus léger que les pneus et assurent une meilleure longévité. Toutefois, le coût représente un grand frein pour les petits budgets

Pour ce qui est de la jante, elle peut être fabriquée à partir de deux matières différentes : le carbone et l’aluminium. La première offre un meilleur confort et est plus légère malgré le prix qui flambe. Elle est également rigide, mais se chauffe très vite au freinage. C’est pourquoi elle est surtout utilisée lors des compétitions. Qui plus est, l’idéal serait d’opter pour des moyeux carbones à 100% ou carbone/titane pour réduire le poids.

Attention ! Si vous préférez une roue à disques, il faudrait opter pour des moyeux de qualité pour votre sécurité.

Remarque : Pour gagner en vitesse dans la montagne, privilégiez les roues ayant un poids en dessous de 1000 grammes. Les jantes pour boyau sont par exemple plus légères.

Pour grimper les cols, quels sont les autres facteurs à considérer ?

Certes, le prix d’une roue vélo de montagne peut vous coûter très cher. Néanmoins, pour faire des économies sur le long terme, il vaudrait mieux se pencher sur des produits de bonne qualité qui vous assureront une performance optimale et une durée de vie plus longue.

En outre, vous devez aussi prendre en compte la section. Une large section offrira plus de confort, mais sera plus lourde. Pour escalader les cols, il est vivement conseillé d’acquérir une monte de 23 ou 25mm. Enfin, le choix doit se porter sur des roues moins rigides et plus souples, avec une inertie faible.

Remarque : La hauteur de la jante détermine l’inertie de vélo et le nombre de rayons va impacter sur le poids.

Combien prévoir pour une paire de roues ?

Sur le marché, on peut trouver toute une gamme de roues : des entrées de gamme aux hauts standings. Ce qui va surtout influencer le prix, c’est le matériau. Les produits conçus à partir du carbone seront plus onéreux. Mais deux autres critères peuvent faire grimper rapidement la facture :

  • le profil : bas, moyen ou haut
  • et le type : la roue aéro coûte très cher !