Amateur de sensations fortes et de vitesse, vous désirez vous initier au VTT de descente ou DownHill en anglais. Discipline exigeante, la pratique de cette activité demande une parfaite maîtrise de votre vélo ainsi que de nombreuses connaissances techniques. Voici quelques conseils afin de vous aider à bien débuter en vélo de descente.

S’équiper correctement pour le VTT de descente

Pour dévaler les pentes en toute sécurité, il est indispensable d’avoir tous les équipements nécessaires. À cet effet, un casque est un prérequis. Il n’est pas question de prendre à la légère l’utilisation de cet équipement. Votre sécurité, voire votre vie en dépend. Votre casque doit pouvoir vous protéger efficacement en cas de chute. Un modèle intégral est le plus recommandé. Celui-ci protège aussi bien votre crâne que votre visage. Outre l’indispensable casque, une paire de genouillères est un autre équipement de cycliste incontournable. Les genoux se retrouvent vite en contact avec le sol en cas de glissade ou de chute. Il est donc essentiel de les protéger. Optez pour des genouillères qui couvrent également les côtés du genou. Vous avez aussi besoin d’investir dans des coudières de qualité. Elle protège vos bras contre les éraflures lors de vos descentes en montagne.

Pensez également à acheter une dorsale. Cet accessoire n’est pas à négliger puisqu’il protège votre dos en cas de grosse chute. Vous en trouverez plusieurs modèles sur le marché. Pour finir, équipez-vous de protège-tibias et de chaussures de descente. En vous sentant en sécurité pour vos descentes, vous allez pouvoir progresser plus rapidement.

Utiliser un vélo adapté

L’objectif du Downhill est de descendre le plus vite possible une piste. Pour y parvenir, la technique de pilotage est cruciale. Toutefois, vous devez aussi choisir le bon vélo. Votre performance, votre sécurité ainsi que votre confort en dépendent. Pour affronter efficacement les sauts et obstacles que vous rencontrerez, optez pour un vélo solide. Ce critère concerne essentiellement les roues ou pneus de votre vélo ainsi que son cadre. Pour résister aux irrégularités du terrain, ce dernier doit être fait en aluminium ou en carbone. Il doit également être léger et doté d’une suspension efficace à l’avant et à l’arrière. Privilégiez aussi un vélo avec une fourche réglable. Les freins sont un autre élément crucial de votre vélo. Ceux à disques hydrauliques vous assurent une meilleure maîtrise de votre deux-roues. Contrairement aux freins mécaniques, ils sont plus puissants et vous offrent plus de précision.

La selle et le guidon influencent également sur la maniabilité du vélo et sur votre confort. Ils doivent être positionnés à la bonne hauteur. Une mauvaise posture nuira à votre performance et votre confort. Cela peut aussi engendrer des douleurs musculaires. En ce qui concerne les pédales, elles doivent être faciles d’utilisation. Les pédales plates répondent parfaitement à ce critère. Votre pied y est libre et vous pouvez le faire sortir plus rapidement. Enfin, d’autres accessoires de vélo sont nécessaires avant de vous lancer à l’assaut des pistes. Par exemple, un garde boue est nécessaire pour protéger votre tenue contre les projections désagréables. Et pour profiter à fond de votre descente, n’oubliez pas de bien régler le dérailleur de votre deux-roues.

Bien choisir votre premier spot de VTT

Pour votre sécurité, évitez choisir une piste dangereuse pour vos premières descentes. Il est recommandé de débuter en bikeparks. Pédaler sur les pistes vertes et bleues vous permettra d’améliorer vos techniques et d’acquérir les bons réflexes. Elles sont parfaites pour débuter en VTT de descente. La France compte de nombreux bikeparks. Par exemple, le domaine des 3 Vallées en Savoie vous offre un terrain de jeu idéal pour vous permettre de vous entraîner. En Isère, la station des 2 Alpes vous attend également avec de nombreuses zones d’initiation. Si ces deux destinations ne vous plaisent pas, vous pouvez aussi organiser des vacances sportives à Serre Chevalier. Novices et expérimentés y seront servis.

Quand on débute en vélo de descente, l’idée est de se faire plaisir et surtout d’éviter de se forcer. Certes, la tentation peut être grande de vouloir lâcher les freins ou de parcourir un terrain accidenté. Toutefois, il faut éviter de griller les étapes. Vous devez acquérir progressivement des compétences techniques et maîtriser petit à petit cette discipline. Si vous rencontrez des passages qui vous semblent difficiles, descendez à pied à côté de votre vélo. En y allant crescendo, vous aurez plus d’assurance et gagnerez confiance en vous. Enfin, lors de vos entraînements, ridez avec des personnes de même niveau. Cela va stimuler votre progression.