L’exercice est la panacée dans le traitement des douleurs articulaires. L’une des meilleures activités est le vélo. Il peut soulager la douleur du mouvement et mobiliser les articulations. Toutefois, avant de commencer à rouler, vous devez installer votre vélo correctement, ne pas avoir de douleurs et choisir la bonne cadence. L’initiative “La force contre la douleur” donne des conseils sur le cyclisme, sport respectueux des articulations, afin que vous puissiez bientôt vous équiper, sans souffrir de douleurs articulaires !

Faire du vélo malgré l’arthrose

La pratique régulière du vélo est saine. En effet, les mouvements qu’implique le cyclisme peuvent renforcer vos muscles posturaux et aider à produire davantage de liquide articulaire. Le vélo est particulièrement doux pour les genoux, car ils ne doivent pas supporter tout le poids du corps. “Lorsque vous montez sur votre vélo, assurez-vous d’avoir la bonne posture et la cadence optimale, sinon une sortie à vélo fera plus de mal que de bien à vos articulations. Et rouler sans douleur”, déclare le professeur Dr Josef Zacher, orthopédiste et président de l’initiative “La force contre la douleur”.

Que faut-il prendre en compte lorsqu’on fait du vélo ?

Réglez la hauteur de la selle : Si vous êtes assis sur la selle avec la jambe tendue pour atteindre la pédale inférieure avec votre talon, vous êtes assis correctement. Pédalez correctement : Le point de contact idéal des pieds sur la pédale se situe entre la pointe du pied et le métatarse. Réglez la hauteur du guidon : Réglez le guidon de manière à ce qu’il soit plus haut que la selle. La position verticale est celle qui sollicite le moins le système musculo-squelettique.

  • Sélectionnez une vitesse :

Votre vélo doit être équipé de plusieurs vitesses. Choisissez de préférence des petits engins !

  • Cadence :

La cadence idéale pour le cyclisme est de 80 à 100 tours de pédale par minute. La séquence de pédalage rapide avec une utilisation modérée de la force évite de surcharger vos articulations et vos muscles.

  • Wattage sur l’ergomètre :

Réglez le vélo d’exercice ou l’ergomètre sur une puissance faible, entre 25 et 50 watts. La règle générale pour les douleurs articulaires est : faible puissance, cadence élevée.

  • Changement de vitesse en cas d’arthrose de la main :

Si vous souffrez d’une arthrose des doigts ou de la main, il est recommandé d’utiliser un changement de vitesse à poignée, qui est fixé comme une roue dentée à l’extrémité intérieure de la poignée. Une légère rotation suffit pour changer de vitesse et épargner vos doigts. Une autre alternative, mais pas tout à fait bon marché, est le pédalier. Cela permet de changer de vitesse en tapant sur le bras de la manivelle avec votre talon.

  • Une conduite sans douleur :

Vous ne devez faire du vélo que pendant les périodes sans douleur. Par conséquent, parlez-en à votre médecin et demandez-lui un traitement antidouleur médicamenteux efficace et bien toléré qui vous permette de faire de l’exercice.