Le Tour de France 2022 part de la ville de Copenhague au Danemark. Il passe ensuite par le Nord de la France et la Belgique avant de se diriger vers les étapes de montagne. Chaque année, les amoureux de la grande boucle parcourent la France pour admirer leurs coureurs préférés pédalés dans tout l’hexagone. Mais il y a aussi les amoureux de l’aventure et de la découverte qui perçoivent le Tour de France comme une opportunité de découvrir des paysages. Voici un passage en revue des étapes à ne surtout pas manquer dans ce Tour de France 2022.

Les étapes de montagne décisives pour le général

Le tour de France 2022 démarre du Danemark et de sa capitale Copenhague pour un prologue de 13 km. Après un week-end chez les Danois, le Tour rejoint le Nord de la France et la Belgique avant de longer l’Est puis de rejoindre les Pyrénées par le Massif-Central et de remonter vers l’ultime étape parisienne. Comme à chaque Tour, il y en a plus ou moins pour tout le monde avec des étapes de plat pour les sprinteurs, des étapes vallonnées pour les puncheurs et surtout des étapes de montagne comme juges de paix du général. En tant que fan ou néophyte, les étapes de haute-montagne sont celle à ne surtout pas rater pour voir les favoris du général se tirer la bourre pour le mythique maillot jaune.

Cette année, il y a l’étape 8 avec une arrivée au sommet à Lausanne qui devrait ravir les puncheurs. Les étapes de montagne immanquables commencent le 13 juillet avec l’étape Albertville-Col de Granon pour une entrée dans le massif des Alpes. 149 km de montagne avec les lacets de Montvernier, le col du Télégraphe, le légendaire col du Galibier et ses 17,7 km à près de 7 % de moyenne pour au final une arrivée au sommet sur le col du Granon à 2 143 m d’altitude. Le lendemain ne sera pas en reste avec une arrivée encore au sommet sur les mythiques lacets de l’Alpe d’Huez. Après les Alpes, ne manquez pas les étapes des Pyrénées tout aussi spectaculaires. Il y a la 17ème et la 18ème étape où les plus fort joueront des coudes avec déjà 17 étapes dans les jambes sur les cols d’Aspin, de Val Louron-Azet, d’Aubisque ou encore de Spandelles pour deux arrivées au sommet.

L’autre étape qui propose souvent des arrivées époustouflantes est la 7ème étape avec l’arrivée sur la Planche des Belles Filles. Bien que le maillot jaune ne se joue pas ici, son arrivée au sommet et un passage à 24 % de pente favorise les puncheurs et assure un final à couper le souffle où le peloton devrait exploser.

Le contre-la-montre peut tout changer

En parallèle de ces étapes de montagne, les contre-la-montre sont tout autant des étapes à ne pas manquer. D’une part, il s’agit d’une spécialité très spécifique dans le vélo où certains coureurs ont beaucoup de mal à y exceller. Dans ce sens, les contre-la-montre peuvent parfois rebattre diamétralement les cartes du classement général. D’autant plus que le contre la montre à Rocamadour constitue l’avant-dernière étape. Les coureurs auront donc 3 semaines de courses dans les jambes.

D’autre part, la disposition d’une épreuve comme le contre-la-montre offre de nouvelles perspectives par rapport aux autres étapes classiques. C’est l’opportunité de voir les coureurs un par un et d’en croiser toute la journée, là où les autres étapes peuvent durer l’espace de quelques secondes pour voir passer le peloton à toute vitesse.

Les Champs-Élysées : l’ultime étape reine

Le Tour de France, c’est aussi l’étape des Champs-Élysées, étape reine de la Grande boucle avec ces multiples boucles autour de l’Arc de triomphe. C’est une étape de fête pour le vainqueur et son équipe, mais aussi le rêve de tout sprinteur du peloton. Depuis 1975, les Champs-Élysées font office de ville arrivée pour terminer en beauté dans la ville lumière. Si vous avez l’intention de voyager à Paris, c’est l’étape à ne pas manquer.

Les étapes pour les yeux

Le Tour de France n’appartient pas uniquement aux amoureux de vélo. Il s’agit d’un vecteur de découvertes de régions, de cultures ou encore de patrimoines. C’est une tournée carte postale de l’hexagone et de ses habitants. Étant donné que le départ est placé à Copenhague, c’est une opportunité de visiter le Danemark tout en voyant passer le Tour. Les étapes de montagne sont des merveilles pour les yeux. Il y a aussi Carcassonne et ses cités médiévales. De plus, pourquoi ne pas partir dans une Grande boucle culinaire en dégustant les spécialités de chaque région visitée par le tour. Enfin, visitez le tour de France dans le Lot et la vallée de la Dordogne qui sera la région de l’étape du contre-la-montre le 23 juillet. Passez par www.vallee-dordogne.com afin d’organiser votre séjour pour pratiquer du cyclotourisme en Dordogne et visiter des paysages inoubliables à bicyclette.